Les modes de gestion des distributeurs de boisson

Il existe plusieurs modes de gestion pour les distributeurs de boisson. Les deux principaux sont la gestion totale ou dépôt gratuit et l’auto-gestion, qui peut se présenter sous la forme de location ou d’achat, voire de leasing.

Distributeur de boisson : une gestion déterminée par vos besoins.

Le mode de gestion doit être choisi en fonction des besoins de l’entreprise. Ces derniers doivent être définis avec soin en tenant compte du nombre de salariés ou du passage clientèle, mais aussi des habitudes et des goûts – présence des salariés sur le site aux heures des repas, café de marque servi dans des tasses ou café instantané en gobelets, par exemple.

Les critères dont il faut tenir compte :

  • L’implication de l’entreprise : une fois le distributeur de boissons sur place, quelle part l’entreprise veut-elle prendre en charge ou déléguer ? Veut-elle choisir ses fournisseurs, passer directement ses commandes ? Ou au contraire souhaite-t-elle n’intervenir à aucune étape de la gestion de l’appareil : renouvellement, maintenance, approvisionnement, calcul des tarifs… ?
  • Le modèle économique : L’objectif fixé par l’entreprise détermine le mode de gestion. L’entreprise peut voir le distributeur de boisson comme un moyen de générer des profits. Elle peut seulement vouloir mettre à disposition de ses salariés un service améliorant leur bien-être au travail.
  • La proximité des fournisseurs : votre choix peut également être déterminé par la situation géographique de l’entreprise. La proximité de fournisseurs et de prestataires ou au contraire, leur éloignement, peuvent conditionner la façon d’envisager la gestion d’un distributeur de boisson, en influant sur les frais et délais de livraison et le coût de la maintenance.
  • Les considérations comptables : des contingences comptables peuvent, de même, influencer ce choix. Par exemple, en cas d’achat, le distributeur de boisson peut passer en actif dans le bilan et être amorti. Dans le cas d’un comité d’entreprise, la location peut passer en frais de fonctionnement et les recettes être consacrées au financement des œuvres sociales et culturelles.

Les questions à se poser avant de faire son choix

Après avoir déterminé précisément ses besoins, l’entreprise, avant d’opter pour un mode de gestion plutôt qu’un autre, doit s’assurer de plusieurs points :

  • Quels vont êtres les frais effectivement engagés : investissements, loyer et contrat de maintenance ?
  • Qui va choisir, assurer et fixer le prix de l’approvisionnement du distributeur de boisson ?
  • Qui assure l’état sanitaire, la maintenance et le renouvellement ?
  • Quels sont les engagements en termes de consommation ?