FAQ machine à café

Quel type de café mettre dans ma machine ?

Toutes les machines à café proposent maintenant du café de qualité. Cela dit, le choix de la machine détermine le type de café. Par exemple, un distributeur automatique pourra fournir du café lyophilisé ou soluble, aussi bien que du café en grain fraichement moulu ou des capsules. Tandis que les machines à café automatiques fonctionnent avec du café en grain ou du café moulu. Il est également possible de choisir la marque du café. Lavazza propose une gamme complète de boissons chaudes. Selecta a choisi comme partenaire café Miofino.

Faut-il faire payer le café ? A quel prix ?

Tout dépend des objectifs de la machine à café.
machine à café

  • Il n’est pas question de faire payer le café s’il est destiné aux clients ou aux collaborateurs d’une petite structure. Il est possible par contre, de demander aux consommateurs réguliers une participation pour l’achat des consommables, capsules, paquets de café, gobelets…
  • Au contraire, le café peut être proposé comme un service payant aux salariés d’une grande structure ou à la clientèle de passage d’un grand magasin, par exemple. Dans le cadre d’une gestion totale, le prestataire fixera le prix, en accord avec l’entreprise. Celle-ci pourra éventuellement faire baisser le prix de la consommation moyennant une participation. Dans le cadre d’un achat ou d’une location de machine à café, l’entreprise fixe elle-même les tarifs selon sa politique : offrir un service et réaliser un bénéfice quasi nul ou faire du profit.

Maintenance et hygiène de la machine à café

Celui qui met à disposition des aliments et des boissons est tenu de respecter les règles d’hygiène, d’étiquetage et d’affichage. Il est donc tenu de connaître les règlementations en vigueur et de les appliquer. Mais là encore, tout dépend du mode de gestion.

  • Dans le cas de la gestion totale d’une machine à café, la maintenance, l’entretien sanitaire et mécanique et l’approvisionnement sont entièrement pris en charge par le prestataire qui assure même le nettoyage extérieur de l’appareil.
  • Dans le cas d’une location, tout dépend du contrat. L’entreprise peut totalement prendre à sa charge l’entretien et/ou la maintenance ou, au contraire, les confier au prestataire, moyennant une augmentation du loyer. Le prestataire sera de toute façon tenu d’assurer le SAV pendant la durée de garantie de la machine à café.
  • Si l’entreprise achète une machine à café ou un distributeur, elle s’engage à en assurer elle-même la maintenance et l’entretien. Un appareil neuf sera garanti pièces et main d’œuvre pendant une période d’un à deux ans. Certains vendeurs proposent une assistance technique et des visites d’entretien préventif.
  • La NAVSA (Chambre syndicale nationale de vente et services automatiques) met à disposition de ses adhérents la règlementation ainsi que des dossiers permettant de gérer au mieux son distributeur automatique.

Quel est l’impact écologique d’une machine à café ?

  • Selon le modèle, la machine à café consommera plus ou moins d’électricité. Des systèmes de mise en veille automatique et de thermostat contribuent cependant à la limiter.
  • La production de déchets peut être importante, en particulier dans le cas de machines à capsules et de l’usage de gobelets. Pour limiter cette consommation, l’entreprise peut s’assurer du recyclage des capsules ou peut préférer l’utilisation d’une machine utilisant du café filtre. Il existe également des gobelets biodégradables, recyclables ou réutilisables. L’entreprise peut, par ailleurs, favoriser l’usage d’une tasse ou d’un mug personnel pour les petites structures recevant peu de public extérieur.
  • Il existe un marché de l’occasion récente pour tous les types de machine à café. S’en équiper, évite de mettre inutilement au rebut des appareils en parfait état sanitaire et de fonctionnement.